APRILIS - CRÉATIONS                                                                                CONTACT

3, impasse de l'aunis

17137 Nieul-sur-mer

FRANCE

T:  06 77 61 00 19

E:  apriliscreations@gmail.com

Sur rendez-vous.

© 2018 Aprilis Créations

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

La petite histoire d'Aprilis

HISTOIRE & PHILOSOPHIE

La terre est fascinante, elle est le début et l’éternel renouveau… un univers de créations. Elle n’a nul besoin de nous mais se prête à nos plaisirs. Le plaisir du jardinier, qui l’appréhende parfois maladroitement puis peu à peu l’apprivoise, c’est ainsi que j’ai découvert l’univers de la terre, des terres. De cet espace ne sachant que faire j’ai laissé libre court à l’instinct et semé les «fleurs» des poètes, celles découvertes au fil des poèmes, ceux de Rimbaud particulièrement ainsi est né mon premier jardin. Les mains dans la terre, de la patience et l’émerveillement au fil des saisons. La vie était présente tout autour chantante, odorante… éclatante.

Lorsque l’automne arrive mon jardin se repose, il laisse ainsi la place à un autre plaisir, toujours les mains dans cette terre généreuse mais dans sa nature argileuse. C’est le temps du modelage et de la sculpture. Là encore, il faut prendre le temps de la découvrir, la comprendre puis laisser libre court aux envies de l’instant, découvrir et apprendre de créations en créations.

Je travaille la faïence, j’aime particulièrement une terre italienne, souple et douce, elle garde après la cuisson sa jolie couleur rose-orangée semblable aux terres du sud sous l’ardent soleil. Il y a aussi une autre italienne légèrement chamottée dont le blanc éclatant laisse apparaître sa chamotte d’un gris très pale, elle m’évoque la pierre. Puis, une grande place est faîte aux faïences lisses blanches, rouge aussi parfois, elles glissent sous les doigts, et sont guères capricieuses.

 

Sculpture et jardin sont étroitement liés, un même lieu, deux espaces ouverts aux vagabondages des envies, des idées…ainsi passer de l’un à l’autre pour un rayon de soleil invitant ou le vent qui se lève… que sais-Je !